• Cours (CM) 12h
  • Cours intégrés (CI) -
  • Travaux dirigés (TD) 12h
  • Travaux pratiques (TP) -
  • Travail étudiant (TE) -

Langue de l'enseignement : Français

Description du contenu de l'enseignement

Code scolarité : LG50DM21
Renaud Soler

Titre du cours : Philosophie, sciences et religion en terre d’Islam


Longtemps a prédominé une idée : à partir du xiie siècle, le triomphe de l’orthodoxie islamique, d’al-Andalus à l’Asie centrale, aurait conduit à la disparition de la philosophie et des sciences en Islam. Pour certains orientalistes du xixe siècle, il fallait en chercher la raison dans l’incompatibilité de l’islam et de la raison ; des nationalistes arabes pensaient au contraire que l’islam rationnel des origines avait été corrompu au Moyen Âge par les influences persanes, et la domination politico-militaire des peuples turcs ; quant aux nationalistes turcs ou iraniens, ils leur arrivaient de souligner l’appartenance ethnique turque ou persane des grands savants de l’Islam, ou au contraire de déplorer l’islamisation de leurs ancêtres.
Les travaux des dernières décennies ont réfuté ces conceptions, et montré que la philosophie et les sciences n’avaient jamais disparu des pays d’Islam. Nous nous efforcerons de retracer l’histoire de ces relations, en partant du mouvement de traduction dans la Bagdad abbasside, à partir du viiie siècle. Nous suivrons l’histoire des rapports entre philosophie et kalām au-delà du xiie siècle : nous insisterons sur l’importance de Rāzī (m. 606/1210) et de ses successeurs, sur les disputes philosophiques à la cour de Tamerlan ou de Mehmed II le Conquérant, et travaillerons sur la découverte et l’appropriation de la philosophie et des sciences occidentales par les musulmans, principalement à partir du xviiie siècle. Nous aborderons aussi les cas de la médecine et de l’astronomie. Au cours du semestre, nous serons amenés à réfléchir au problème de la traduction et des échanges inter-culturels, et au rôle de l’imprimerie et de la presse.
 

Compétences à acquérir

  • Découvrir les différentes approches des questions liées à la philosophie et l'histoire des sciences en Islam, développer une approche problématisée des relations entre ces deux notions et les évolutions religieuses ;
  • Acquérir les méthodes d’analyse critique et les fondements du commentaire de documents en histoire ;
  • Développer ses capacités de synthèse et d’argumentation.

Bibliographie, lectures recommandées

  • Elshakry, Marwa, Reading Darwin in Arabic, 1860-1950, Chicago/Londres, The University of Chicago Press, 2013, 439 p.
  • İhsanoğlu, Ekmeleddin (dir.), Science, Technology and Learning in the Ottoman Empire. Western Influence, Local Institutions, and the Transfer of Knowledge, Londres, Routledge, 2004, 352 p.
  • Griffel, Frank, The Formation of Post-Classical Philosophy in Islam, Oxford, Oxford University Press, 2021, 651 p.
  • Gutas, Dimitri, Pensée grecque, culture arabe. Le mouvement de traduction gréco-arabe à Bagdad et la société abbasside primitive (iie-ive/viiie-xe siècles), Paris, Aubier, 2005 [1ère éd. : 1998], 340 p.
  • Shefer, Mossensohn, Ottoman Medicine. Healing and Medical Institutions, 1500-1700, New York, State University of New York Press, 2009, 277 p.

Contact

Faculté des langues

22, rue René Descartes
67084 STRASBOURG CEDEX

Formulaire de contact


Parcours : Licence Langues, littératures et civilisations étrangères et régionales - Parcours Études arabes